https://revues.droz.org/index.php/RThPh/issue/feed Revue de Théologie et de Philosophie 2021-06-10T16:25:02+02:00 La Rédaction redaction@rthph.ch Open Journal Systems « La vérité sans la recherche de la vérité n’est pas la vérité » Fondée en 1868, la Revue de Théologie et de Philosophie paraît au rythme de 4 fascicules annuels. Elle est diffusée en ligne depuis le volume 150 sur le portail de revues de la Librairie Droz.  https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_7-17 Poiret est-il un précurseur ? 2021-06-10T16:25:02+02:00 Marjolaine Chevallier Dans quels domaines peut-on se demander si Pierre Poiret a été un précurseur ? Cet article se propose d’explorer trois thèmes majeurs de l’œuvre et de la pensée de cette figure atypique du protestantisme de la première modernité : le thème du désir, élément constitutif de l’être humain, qui d’après Poiret est tendu vers Dieu et ne peut trouver son apaisement et son accomplissement qu’en lui seul ; la place importante qu’il accorde aux femmes, en affirmant parfois leur supériorité sur les hommes dans le domaine du spirituel ; son approche œcuménique avant la lettre, car le domaine dans lequel on ne se trompe certainement pas en tenant Poiret pour précurseur est celui que nous appelons à présent « œcuménisme » : il y est original dans un temps de douloureux conflits. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_19-35 Pierre Poiret : le plus fidèle disciple d’Antoinette Bourignon 2021-06-10T16:25:01+02:00 Mirjam de Baar C’est en grande partie grâce à sa connaissance de l’œuvre de la prophétesse Antoinette Bourignon (1616-1680) que le cartésien Pierre Poiret est devenu un fervent défenseur de la mystique. Après leur rencontre en 1676, Poiret devint son disciple le plus dévoué et l’éditeur en chef de ses écrits. Cependant, à l’époque de leur première rencontre il n’était pas du tout prévu qu’il assume ce rôle. En fait, de nouvelles recherches montrent que pendant deux ans, Bourignon a continué à mettre Poiret à l’épreuve. Les épreuves auxquelles Bourignon l’a soumis ne l’ont pas détourné d’elle, ce qui ne fait que montrer à quel point il la croyait vraiment prophétesse de Dieu. Cet article se concentre d’une part sur l’importance de Bourignon pour Poiret, et d’autre part sur la question de son rôle dans la postérité de cette femme mystique. Qu’est-ce qui l’a poussé à passer dix ans de sa vie au service de Bourignon ? 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_37-48 De La Théologie du cœur à La Théologie réelle  : la mystique d’après Pierre Poiret 2021-06-10T16:25:01+02:00 Mariel Mazzocco Pasteur, théologien, philosophe cartésien et éditeur d’ouvrages spirituels, Pierre Poiret occupe un statut particulier et original dans l’histoire des idées religieuses : il incarne le rôle du « passeur spirituel », celui dont la mission est de transmettre à la postérité l’héritage des auteurs mystiques. Poiret n’est pas un mystique, mais un spécialiste de la « théologie mystique ». Mais qu’est-ce que le mot mystique désigne pour un protestant français du Refuge résidant en Hollande ? Par quels moyens, selon Poiret, la théologie mystique peut sortir de sa niche et s’adresser à un public élargi, toute confession confondue ? Et encore, en quelle mesure son activité d’éditeur s’inscrit dans le cadre des querelles sur la mystique qui ont marqué la fin du xvii e  siècle ? Telles sont les questions auxquelles cet article tentera de répondre. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_49-65 Pierre Poiret éditeur des  Justifications de Madame Guyon 2021-06-10T16:25:00+02:00 François Trémolières Pierre Poiret (1646-1719) s’est fait l’éditeur infatigable de nombreux textes mystiques, y compris ceux de ses contemporains. Se distinguent notamment les  Œuvres complètes de Madame Guyon (1648-1717), qu’il a rassemblées en trente-neuf volumes, certains parus après sa mort : c’est le cas des  Justifications (trois tomes, 1720), ce dossier d’autorités que M me  Guyon avait rassemblées pour sa défense au moment de la querelle du quiétisme. On s’est proposé de confronter cette édition au manuscrit (l’exemplaire adressé à Bossuet, conservé à la Bibliothèque nationale de France). Poiret s’y révèle d’une scrupuleuse fidélité, contraint à des modifications certes importantes mais toujours pour servir l’original, récupérant la quasi-totalité du manuscrit, le transformant il est vrai, par les vertus de la seule mise en forme, en anthologie de la « doctrine mystique » (selon les termes de la préface) commune. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_67-84 Contacts et influences entre Pierre Poiret et les groupes piétistes allemands 2021-06-10T16:25:00+02:00 Klaus vom Orde L’influence de Pierre Poiret sur le milieu piétiste en Allemagne est très hétérogène. Il a lui-même découvert les idées d’Antoinette Bourignon à Francfort et s’est chargé de diffuser ses enseignements à travers les groupes piétistes, notamment les « piétistes radicaux ». Les idées millénaristes de J. W. et J. E. Petersen sont assez comparables à celles de Poiret. La  Kirchen- und Ketzerhistorie de G. Arnold a mieux fait connaître l’importance de Poiret à propos du franchissement des frontières entre les confessions religieuses. Les piétistes du Wurtemberg comme J. A. Bengel et Chr. F. Oetinger ont été influencés par le projet théologique de Poiret tel qu’il est esquissé dans l’ Œconomie divine . Dans l’orphelinat de Halle, les écrits de Poiret sont publiés par A. H. Francke et A. W. Böhme. En même temps, Poiret est fortement critiqué par Ph. J. Spener, J. W. Jäger et J. Lange. Il fait enfin connaître la piété mystique par les biographies de plusieurs auteurs mystiques de la fin du Moyen Âge. Via G. Tersteegen, ces biographies sont mieux connues en Allemagne. Les dirigeants du mouvement de réveil (catholique) de l’Allgäu (début du XIX e  siècle) ainsi que Hedwig von Redern, écrivain de la Gemeinschaftsbewegung (fin du XIX e  siècle) ont repris ces biographies mystiques dans leur enseignement de la vie pieuse. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_85-98 Pierre Poiret, le piétisme radical et la traduction allemande de l’ Œconomie divine 2021-06-10T16:24:59+02:00 Sebastian Türk Notre article propose d’explorer la réception de Pierre Poiret au sein du piétisme radical en Allemagne. Dans ce milieu spirituel a émergé une traduction allemande de l’ Œconomie Divine (1687) (7 vol. 1735-1742). Nous souhaitons donner quelques éclairages sur la réalisation de ce projet, les personnes qui y ont été associées, ainsi que sur la manière dont le texte de Poiret a été transposé en langue allemande. Poiret et ses traducteurs piétistes partagent la conviction que la vérité religieuse n’est accessible que par l’illumination divine. Mais la tension entre l’inspiration divine de la vérité et son agencement systématique et rationnel dans le volumineux traité de Poiret se trouve encore renforcée par les stratégies érudites mises en place par les traducteurs, notamment par Johann Christoph Edelmann qui se muera de piétiste radical en représentant des Lumières radicales. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_1_99-113 Casimir, comte de Sayn-Wittgenstein et la réception des éditions de Pierre Poiret à Berleburg 2021-06-10T16:24:58+02:00 Xenia von Tippelskirch Cet article aborde la réception des éditions de Pierre Poiret dans les milieux piétistes séparatistes de Berleburg. Grâce aux manuscrits conservés aux archives du château de Berleburg, il est possible de reconstruire l’expérience spirituelle du comte Casimir von Sayn-Wittgenstein, auteur d’une traduction des vingt volumes de la Sainte Bible de M me  Guyon éditée par Poiret en 1713-1715. 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2947 Roland Meynet, Le Psautier, L’ensemble du Livre des Louanges 2021-05-03T09:14:03+02:00 Jean Borel 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2948 Simplicius, Commentaire sur la Physique d’Aristote, Livre II, ch. 1-3 2021-05-03T09:14:04+02:00 Jean-Pierre Schneider 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2949 Maurizio Bettini, Homo sum. Essere “umani” nel mondo antico 2021-05-03T09:14:04+02:00 Marco Vespa 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2950 Germaine Aujac, Hipparque de Nicée et l’astronomie en Grèce ancienne 2021-05-03T09:14:05+02:00 Jean-Pierre Schneider 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2951 Thomas A. Fudge, Hieronymus von Prag und die Anfänge der hussitischen Bewegung. Eine Biographie 2021-05-03T09:14:06+02:00 Ruedi Imbach 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2952 Josy Marty-Dufaut, Hildegarde de Bingen 2021-05-03T09:14:07+02:00 Jean Borel 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/2953 Marc-Williams Debono (dir.), L’intelligence des plantes en question 2021-05-03T09:14:07+02:00 Jean Borel 2021-05-03T00:00:00+02:00 ##submission.copyrightStatement##