Risque et existence chez Søren Kierkegaard

Contenu de l'article principal

Jérôme Bord

Résumé

La question du risque transparaît dans toute l’œuvre de Kierkegaard. En plus de lui apporter dynamisme et profondeur, elle permet au penseur danois d’articuler philosophie de l’existence et philosophie de la foi. Précisément, le risque chrétien, en tant que risque « intellectuel » et « existentiel », oriente l’individu vers soi-même, et plus exactement, vers ce paradigme de l’identité qu’est le Christ en tant qu’homme-Dieu. Nous nous proposons donc ici d’analyser cette notion éminemment kierkegaardienne en insistant notamment sur deux modalités du risque : le risque comme catégorie « polémique », vis-à-vis de la chrétienté en tant qu’avatar de la mondanité, et le risque comme catégorie « théologico-existentielle », en ceci qu’il détermine, positivement ou négativement, l’existence de l’individu.
Comment citer

Comment citer

[1]
Bord, J. 2020. Risque et existence chez Søren Kierkegaard. Revue de Théologie et de Philosophie. 152, 3 (nov. 2020), 259-277. DOI:https://doi.org/10.47421/rthph152_3_259-277.
Formats de citations