Protestants d’Auvergne

De la Réforme à la Révolution (I)

Contenu de l'article principal

Gabriel Audisio

Résumé

L’Auvergne passe pour avoir été un bastion catholique, peu sensible à la Réforme. Pourtant les idées luthériennes s’y implantèrent dès les années 1530 et le protestantisme y est encore présent à la veille de la Révolution. L’auteur tente une approche à partir des personnes et non des institutions dans les quatre départements (Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme) et autour des quatre lieux de culte autorisés (Maringues, Job, Parentignat, La Gazelle). Le fichier de quelque 1 500 personnes révèle une communauté peu nombreuse, dispersée, indigente, fortement rurale. La persécution, avant l’édit de Nantes (1598) et après sa révocation (1685), a entraîné à la fois une notable érosion, une forte émigration mais aussi une tenace résistance sur place.
Comment citer

Comment citer

[1]
Audisio, G. 2021. Protestants d’Auvergne. Revue d’histoire du protestantisme. 6, 2 (août 2021), 173-203. DOI:https://doi.org/10.47421/RHP6_2_173-203.
Formats de citations