Infectés et suspects

Le comte de Gondomar face aux livres hérétiques d’Angleterre (1599-1623)

Contenu de l'article principal

María Luisa López-Vidriero Abelló

Résumé

Cet article pose les problèmes de réception des livres considérés comme hérétiques ou problématiques du point de vue catholique à partir d’une perspective privilégiée : celle du comte de Gondomar, l’ambassadeur de Philippe III d’Espagne à la cour de Jacques Ier d’Angleterre. L’intérêt politique du personnage, sa condition de bibliophile et de propriétaire d’une bibliothèque notable s’ajoutent à quelques éléments documentaires contemporains du comte, importants pour cette analyse : le catalogue de sa bibliothèque (1623) dans lequel le bibliothécaire du comte crée un « enfer », la visite des inquisiteurs après la mort de Gondomar (1626) et la correspondance qui amplifie et détaille les conflits de circulation de ces livres.
Comment citer

Comment citer

[1]
López-Vidriero Abelló, M.L. 2021. Infectés et suspects. Revue d’histoire du protestantisme. 6, 1 (juin 2021), 9-50. DOI:https://doi.org/10.47421/RHP6_1_9-50.
Formats de citations