Revue de Théologie et de Philosophie https://revues.droz.org/index.php/RThPh « La vérité sans la recherche de la vérité n’est pas la vérité » Fondée en 1868, la Revue de Théologie et de Philosophie paraît au rythme de 4 fascicules annuels. Elle est diffusée en ligne depuis le volume 150 sur le portail de revues de la Librairie Droz.  fr-FR redaction@rthph.ch (La Rédaction) revues.droz@droz.org (Ivan Jaffrin) mar., 24 janv. 2023 09:21:51 +0100 OJS 3.1.1.4 http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 Introduction https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_359-369 Cette étude introductive se constitue de deux parties. La première partie présente brièvement le contexte de recherche ainsi que les principaux enjeux du volume ; la seconde partie propose un bref résumé de chacun des articles. Hélène Grosjean, Christophe Nihan ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_359-369 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Divinités animales et entités hybrides en Égypte ancienne https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_371-388 Cet article présente une synthèse du rôle des animaux dans la religion égyptienne en se focalisant tout particulièrement sur le cas des entités hybrides. Alors que l’association avec un ou plusieurs animaux est l’une des caractéristiques des divinités égyptiennes, l’interprétation soulève plusieurs difficultés méthodologiques. Dans la plupart des cas, ces associations sont relativement simples, et mettent en rapport, selon des modalités diverses, un animal avec une divinité ; de telles relations sont alors relativement faciles à identifier et peuvent faire l’objet d’une typologie, en tout cas rudimentaire. Un cas de figure plus complexe est par contre posé par les représentations qui mobilisent non seulement un animal, mais aussi plusieurs motifs iconographiques à la fois. Le présent article commence par identifier les principales formes d’association d’animaux à des divinités, pour ensuite s’interroger plus longuement sur le cas des associations plus complexes, qui sont ici étudiées à partir de deux exemples paradigmatiques : les divinités protectrices et les habitants de la Douat ou monde souterrain. Giuseppina Lenzo ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_371-388 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Le porc dans les interactions d’Antiochos IV avec les Juifs : un réexamen des sources https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_389-409 Cet article examine le rôle du porc dans les sources anciennes qui relatent le violent affrontement entre Antiochos IV Épiphane et les Juifs au deuxième siècle avant notre ère. En comparant des passages pertinents de 1 et 2 Maccabées, de Josèphe, de la Bibliothèque historique de Diodore de Sicile et de 4 Maccabées, je soutiens qu’il existe une bien plus grande diversité dans la représentation du porc que ce qui a été reconnu jusqu’à présent ; alors que les sources juives plus anciennes insistent sur la question des pratiques sacrificielles et sur la souillure du Temple qui en dérive, les sources d’époque romaine considèrent le porc à travers le prisme du régime alimentaire juif. Cette diversité illustre donc de manière importante les multiples façons dont les animaux impurs pouvaient être liés aux questions d’identité juive dans les anciennes traditions, ainsi que les rôles complexes qu’ils pouvaient jouer dans la narration des épisodes violents du passé. Julia Rhyder ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_389-409 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Un sacrilège lupin : Hákon Sigurðarson et le loup Fenrir https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_411-423 Le présent article revient sur l’expression en vieil islandais vargr í véum (« loup dans les sanctuaires »). En comparant différents récits de tels loups, notamment le mythe de l’enchaînement de Fenrir, l’article montre que plutôt qu’une vieille catégorie préchrétienne dénotant le sacrilège, l’expression doit être comprise comme un moyen discursif servant à marginaliser son objet. Elle devait ainsi s’avérer utile pour des auteurs médiévaux et donc chrétiens au moment où ceux-ci pensaient des problèmes tels que les hiérarchies sociales ou encore la centralisation de l’état. Nicolas Meylan ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_411-423 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Les souris d’Ashdod, le dieu Dagôn et l’Apollon Smintheus https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_425-442 Cette étude a pour objet la mention – très inhabituelle – d’images de « souris » parmi le tribut des Philistins accompagnant le retour de l’arche dans le récit de 1 Samuel 5-6. Sur la base d’une comparaison entre les principaux témoins anciens du texte de Samuel, on argumente ici que cette mention reflète une série d’interprétations successives, à l’intérieur desquelles on peut distinguer (au moins) trois étapes. À l’origine, la mention de souris semble relever d’une glose scribale, ayant pour fonction de donner forme aux images de « tumeurs » apportées par les Philistins en tribut selon 1 Samuel 6. Plus tard, les images de souris ont été comprises comme formant un tribut distinct, ce qui a donné ensuite naissance à la tradition d’un fléau de souris dans le territoire philistin, tel qu’on le trouve raconté dans les principaux témoins grecs de 1 Samuel 5. Au terme de ce processus, les souris sont devenues un agent du dieu d’Israël, ce qui rapproche ce dernier de l’Apollon Smintheus. Les « souris » de 1 S 5-6 forment ainsi un objet textuel complexe, dont l’analyse demande de combiner une perspective philologique avec des considérations relevant plus franchement de l’histoire des religions. Christophe Nihan ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_425-442 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Les cornes rayonnantes de Yhwh en Habacuc 3 : origines et fonctions https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_443-468 Cet article reprend la question de la traduction de la racine qrn dans le texte d’Habacuc 3. Le terme hébreu qui désigne à la base les « cornes » semble également pouvoir décrire un phénomène lumineux dans deux textes de la Bible hébraïque : Habacuc 3 et Exode 34. Le présent article propose, premièrement, d’analyser l’usage polysémique de qrn en Ha 3 en étudiant le rôle de cette racine comme attribut divin dans la Bible hébraïque ainsi que dans le Proche-Orient ancien. Deuxièmement, il replace l’utilisation polysémique de qrn dans le cadre socio-historique de rédaction du texte d’Ha 3. L’article propose enfin d’associer cette lecture à l’iconographie royale séleucide, qui utilise notamment les cornes rayonnantes dans leur propagande impériale, comme attesté dans la numismatique. Chen Dandelot, Hélène Grosjean ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_443-468 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 Les juments de Potnies https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_469-491 Cet article a le but de montrer comment le monde animal et le monde divin interagissent pour former un réseau d’associations partagé à l’intérieur de la culture grecque, qui sert à explorer et définir la pratique de la possession ( manía ). Pour ce faire, nous avons choisi de nous pencher sur les juments de Potniai, une petite ville de la Béotie, dont l’histoire est racontée par Pausanias (9, 8, 1-2) : devenues folles après avoir bu à une source d’eau aux pouvoirs extraordinaires, elles s’emballent, renversent leur maître, nommé Glaucos, et le démembrent. L’analyse fine des sources littéraires montre que ces animaux sont évoqués (notamment chez Euripide) pour exprimer certaines formes d’emprise divine, notamment celles, redoutables, de Dionysos et des Érinyes. D’autres dossiers suggèrent en effet qu’il existe dans la culture grecque des affinités profondes entre cet animal et la sphère de la folie provoquée par la colère. Doralice Fabiano ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_469-491 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 La place de l’animal dans l’étude des religions antiques https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_493-505 Cet article commence par revenir sur certains thèmes et enjeux des contributions présentées dans le volume. Il évoque ensuite les problèmes liés aux paradigmes épistémologiques employés dans l’étude du rapport entre animaux et religions antiques, en proposant quelques pistes de réflexion pour la recherche sur ce thème. Anna Angelini ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_493-505 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100 PDF du dossier https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_357-508 PDF du dossier "Animaux et religions dans l'Antiquité" ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence https://revues.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph154_4_357-508 mar., 24 janv. 2023 00:00:00 +0100