Philosophie et théologie dans le cartésianisme : la théorie cartésienne de la création des vérités éternelles et sa postérité

Contenu de l'article principal

Aurélien Chukurian

Résumé

Cet article porte sur la théorie cartésienne de la libre création des vérités éternelles, en montrant de quelle façon les principes philosophiques qui la sous-tendent détiennent des répercussions théologiques : notre attention se dirige vers ce qui a trait à la théologie naturelle (dignité de Dieu, puissance divine, équivocité entre le fini et l’infini) en tant qu’elle est annexée par la métaphysique cartésienne, mais aussi vers une tension christologique traversant la théorie forgée par Descartes. Les échos théologiques de cette dernière sont alors approfondis en examinant sa postérité, ce qui conduit, à travers les post-cartésiens et les minores, à se concentrer sur deux principaux thèmes théologiques : le rétablissement de l’univocité et la détermination de la christologie autorisée par la théorie cartésienne. In fine, l’article s’attache à mettre au jour en quel sens une lecture théologique du cartésianisme permet de renouveler ses enjeux, illustrant la fécondité du geste consistant à faire dialoguer la philosophie et la théologie à l’époque moderne.
Comment citer

Comment citer

[1]
Chukurian, A. 2020. Philosophie et théologie dans le cartésianisme : la théorie cartésienne de la création des vérités éternelles et sa postérité. Revue de Théologie et de Philosophie. 152, 3 (nov. 2020), 237-258. DOI:https://doi.org/10.47421/rthph152_3_237-258.
Formats de citations