Les théologiens libéraux francophones et Karl Barth: les raisons d’un désamour

Le cas d’Auguste Lemaître

Contenu de l'article principal

Christophe Chalamet

Résumé

Les relations entre les libéraux francophones et Karl Barth furent difficiles, dès les années 1920 et jusqu’au décès de Barth en décembre 1968. Les raisons de ce désamour sont multiples et ont en grande partie à voir avec le fort regain d’intérêt pour les questions doctrinales et dogmatiques, dans le sillage de Barth, dans ces années et surtout, pour ce qui concerne le monde francophone, à partir de années 1930 et 1940. Auguste Lemaître, qui enseigna la dogmatique à la Faculté de théologie de l’Université de Genève pendant trente-six ans, fut de ceux qui, tout en conservant des liens amicaux avec Barth, s’opposèrent à sa théologie. Le présent article retrace diverses étapes des relations entre ces deux théologiens.

Comment citer

Comment citer

[1]
Chalamet, C. 2019. Les théologiens libéraux francophones et Karl Barth: les raisons d’un désamour. Revue de Théologie et de Philosophie. 151, 3 (nov. 2019), 263-283.
Formats de citations