Pour une histoire intellectuelle de Bordeaux « au temps de Montaigne »

Contenu de l'article principal

Jean Balsamo

Résumé

L’historiographie intellectuelle des villes dites « de province » s’est profondément renouvelée dans ses enjeux et par ses méthodes. Bénéficiant de l’apport de l’histoire du livre et d’un répertoire exhaustif de la production imprimée aux XVIe et XVIIe siècles, elle décrit le cadre institutionnel dans lequel s’est déployée l’activité lettrée et savante, établit la prosopographie de ses acteurs, écrivains, professeurs, érudits, mécènes et protecteurs, analyse les œuvres produites pour estimer leur importance et leur singularité, en relation aux modèles communs et aux savoirs généraux. Pour caractériser un moment de l’histoire intellectuelle de Bordeaux, le choix du « temps de Montaigne » définit, plus qu’un simple cadre chronologique, une difficile problématique : donner à comprendre les conditions qui ont permis le chef-d’œuvre bordelais que constituent les Essais, tout en se libérant de la centralité de Montaigne, pour mettre en lumière les différentes cultures à l’œuvre à Bordeaux, entre 1530 et 1620.
Comment citer

Comment citer

[1]
Balsamo, J. 2021. Pour une histoire intellectuelle de Bordeaux « au temps de Montaigne ». Revue française d’histoire du livre. 142, (oct. 2021), 17-48. DOI:https://doi.org/10.47421/rfhl142_17-48.
Formats de citations