Le livre français dans les bibliothèques des aristocrates hongrois au XVIIIe siècle

Contenu de l'article principal

István Monok

Résumé

À partir du milieu du XVIIe siècle, le livre de langue française commence à occuper une place de plus en plus importante dans les collections de l’aristocratie hongroise. Il s’agit, en premier lieu, d’ouvrages historiques et de belles-lettres mais, au milieu du XVIIIe siècle, des titres théoriques – théorie politique, philosophie – s’y rencontrent aussi en nombre croissant. Les aristocrates hongrois complètent quelquefois leurs connaissances en théologie en ayant recours à des publications de langue française. Il convient de souligner que les résultats des recherches dans le domaine de la présence du livre français paraissent confirmer l’intuition de ceux qui ont mis en valeur l’élargissement de l’abîme culturel séparant les différentes couches de la société hongroise. Les aristocrates – surtout ceux qui vivent non loin de Vienne – s’éloignent dans leur goût et dans leurs choix culturels, non seulement des intellectuels bourgeois, mais aussi de la majorité de la société nobiliaire.
Comment citer

Comment citer

[1]
Monok, I. 2020. Le livre français dans les bibliothèques des aristocrates hongrois au XVIII<sup>e</sup&gt; siècle. Revue française d’histoire du livre. 141, (nov. 2020), 31-39. DOI:https://doi.org/10.47421/rfhl141_31-39.
Formats de citations